logo logo
Accessoires caméras
Amorce
AT Vision
Bobines
Bobines 16mm
Caméras Bauer
Caméras Nizo
Colle et Scotchs
Colleuses
Courroies Projecteur
Développement Labos
Entretien des Films
Films 16mm
Films Super8
Films_Double Super8
Films_Double8
Filtres
Lampes à miroir
Lampes ba15 P28 P30
Lampes excitatrices
Lampes halogènes
Lampes spéciales
Lampes supports
Lampes visionneuse
Livres
Pièces Bauer-Nizo
Pistage des films
Projecteur
Torches Eclairage
Visionneuse
  Les Pages Perso
 
Forum

Rechercher :   
Selectionnez   
votre forum :  
Stats
Aide Nouveau sujet   Répondre

Accueil Forum > Vos Questions >

Cindric Films inversibles et films négatifs
11/05/2011 à 12:03
Bonjour,
Je débute en super 8 et je ne comprends pas pourquoi certaines pellicules sont dites "inversibles" et d'autres sont des films "négatifs" ? Autrement dit, que veut dire "inversible" et "négatif" (si négatif signifie seulement vierge, dans ce cas là pourquoi est-il nécessaire de le préciser ?
André RE: Films inversibles et films négatifs
11/05/2011 à 13:34
Bonjour,
Dans le secteur Technique Super8/Les bases du super8 3 pfd vous permettront de mieux comprendre tout cela et notamment celui-ci
http://www.cine-super8.net/pub/tzips/basescinema.pdf
Cindric RE: Films inversibles et films négatifs
11/05/2011 à 13:40
D'accord. Merci tout d'abord. Mais je ne comprends toujours pas pourquoi on distingue des pellicules vierges négatives et inversibles puisque c'est ce qu'on obtient en les développant ? Y a-t-il une différence concrète lorsque je tourne avec un film négatif ou un film inversible ?
André RE: Films inversibles et films négatifs
11/05/2011 à 18:20
Les pellicules ne sont pas les mêmes ... vous avez lu un peu vite aussi.... les pellicules couleur ne peuvent pas être négatives et positives : ce n'est pas le développement qui leur confère cette propriété
En N&B c'est parfois possible mais dans ce cas et en fonction du traitement négatif ou inversible leur sensibilité (DIN-ASA) n'est pas la même ...
Mais comme le cinéma c'est comme la photo.... une Ekta100 diapo (ou 35 mm) c'est la même chose que l'Ekta100 super8 au format physique près ( je simplifie parfois en diapo il y a différentes émulsions ou évolutions de l'émulsion ) .... des bases sur les pellicules sur Wiki http://fr.wikipedia.org/wiki/Pellicule_photographique#Pellicule_positive_couleur_-_diapositive
Ce qui différencie les pellicules c'est leur sensibilité et le rendu plus ou moins granuleux avec des couleurs plus ou moins claires ou contrastées une aptitude à mieux rendre une certaine couleur et ceci pour une même image et avec la même caméra.
Exemples section Tests, mais bien sur tout n'y est pas...
Pour situer celles qui ne sont pas présentes disons que la chrome50D Fuji a des couleurs saturées un peu plus froides que feu Kodachrome40 et un grain très fin .
En N&B la ChromeUN54 pourrait s'apparenter au PlusX Kodak avec beaucoup de nuances dans les gris et un grain fin le TriX lui est plus contrasté et a plus de grains
Voir aussi dans le secteur articles les pages qui parlent des Pellicules actuelles et de l'ekta100, les pdf Kodak de la page Boutique/Films super8 et les livres du secteur Boutique/Livres
Cindric RE: Films inversibles et films négatifs
12/05/2011 à 07:40
Ok, je comprends mieux.
Pendant que j'y suis, j'ai une autre question : est-ce que les rayon X des aéroports endommage les pellicules (vierges ou développées) de super 8 et les pellicules photos ?
Jean-Michel RE: Films inversibles et films négatifs
12/05/2011 à 10:36
Comme l'a dit avec justesse André, les pellicules Ciné sont à peu de choses près les mêmes qu'en photo. Un film négatif produit des négatifs..... et rien d'autre. En photo, il faut tirer ce négatif pour en faire une photo papier positive. En cinéma professionnel, on tourne en négatif, mais le film une fois développé n'est pas utilisable, il faut en tirer des copies positives pour les projeter.
L'inversible c'est en gros de la Diapositive. Le film développé est donc "inversé" pendant le traitement, ce qui en fait un positif direct. Cette solution est peu utilisée en cinéma pro, car le tirage de copies à partir d'un positif est lourd, couteux et complexe.

Pour les rayons X il faut distinguer 3 cas de figure.
Eliminons tout de suite le cas du film développé. Si le développement a été bien fait, au niveau du fixateur notamment, il n'y a strictement aucune incidence des rayons X car ils n'ont plus rien à "bruler".

2 e cas, la pellicule vierge : Les rayons créent une sorte de pré-sensibilisation, minime sur les films peu sensibles (25 à 80 Asa) et plus perceptible sur les films plus sensibles.
Dans la pratique c'est assez peu génant, tout au plus les scenes très sombres pourraient être un peu bouchées.
Je n'ai jamais rencontré de souci à titre personnel que ce soit avec les Kodachrome (25, 40, 64...), les Ektachrome (40, 64,100) avec les portiques d'Aéroport.

3e cas, la pellicule impressionnée. Le comportement dans ce cas n'est pas tout-à fait le même et diffère notablement suivant la "fraicheur" du film et la durée de conservation en image latente (film impressionné mais pas encore développé). C'est là que l'émulsion est la plus sujette à dériver. C'est la raison pour laquelle on recommande de ne pas trainer et d'envoyer les films au développement rapidement après les avoir exposés.

Sur des films frais, et envoyés très vite au labo, je n'ai jamais rencontré de soucis de rayons-X. En revanche, sur des Ekta 64 sur lesquelles les premières séquences avaient plusieurs mois, j'ai eu des effets de pertes de contraste avec des images assez altérées sur les premières scènes.....
Cindric RE: Films inversibles et films négatifs
14/05/2011 à 10:48
Ok ok. Merci pour ces informations.
J'aurais encore une question : est-ce que quelqu'un connaît (je suppose que oui) les teintes des différentes pellicules couleurs qui sont vendues sur ce site (Ekta 100D, Chrome V50D, Kahl UT18) ?
André RE: Films inversibles et films négatifs
17/05/2011 à 00:42
Bonjour,
J'avais fait un test en aout 2008 visibles là
http://www.cine-super8.net/index.php?ordpp=108&pagep=Section+Tests
ceux que j'avais fait après n'avaient pas cette rigueur c'est pour cela que je ne les ai pas mis en ligne .
Certaines de films testés à l'époque sont toujours actuels
Disons que l'Ekta100D Kodak actuelle donne des résultats meilleurs que su ce test et que actuellement le meilleur rendu couleur et grain très fin est donné par la Chrome50

Ce sujet a été vu 4377 fois a | >effacer thread

Powered by D-forum 1.11

Contact @mail    
Accueil Films Super8 Tout Bauer et Nizo Modes d'emploi Forum Petites Annonces Contact Articles News de Tout & Partout La Boutique Ciné-Super 8 Section Tests Location matériel Cinéma Technique Super8 Ciné-combines Reparer? Historique Galeries Liens Foires Salons Festivals Mentions légales Accessoires caméras Amorce AT Vision Bobines Bobines 16mm Caméras Bauer Caméras Nizo Colle et Scotchs Colleuses Courroies Projecteur Développement Labos Entretien des Films Films 16mm Films Super8 Films_Double Super8 Films_Double8 Filtres Lampes à miroir Lampes ba15 P28 P30 Lampes excitatrices Lampes halogènes Lampes spéciales Lampes supports Lampes visionneuse Livres Pièces Bauer-Nizo Pistage des films Projecteur Torches Eclairage Visionneuse