logo logo
Accessoires caméras
Amorce
AT Vision
Bobines
Bobines 16mm
Caméras Bauer
Caméras Nizo
Colle et Scotchs
Colleuses
Courroies Projecteur
Développement Labos
Entretien des Films
Films 16mm
Films Super8
Films_Double Super8
Films_Double8
Filtres
Lampes à miroir
Lampes ba15 P28 P30
Lampes excitatrices
Lampes halogènes
Lampes spéciales
Lampes supports
Lampes visionneuse
Livres
Pièces Bauer-Nizo
Pistage des films
Projecteur
Torches Eclairage
Visionneuse
  Les Pages Perso
 
Forum

Rechercher :   
Selectionnez   
votre forum :  
Stats
Aide Nouveau sujet   Répondre

Accueil Forum > Bla bla cinéma >

Jean-Michel Les premiers NB de l'année !
12/04/2017 à 15:08
J'ai pris l'habitude de grouper mes films par 5 ou un peu plus pour les envoyer au traitement.
Hier c'était retour du Labo...et donc visionnage/montage.

Je vous fais donc un petit partage d'expérience, histoire de faire un point sur les différents films que j'utilise et mon appréciation des résultats.

Mes films sont envoyés chez S8-Reversal Lab en Hollande à Frank Bruinsma.

1) Kodak Plus-X 7276 - Agfa Movexoom Sound 6

Il me reste une quantité importante de ce film dans mon frigo. C'est un 50 Asa qui comme pratiquement tous ses homologues voit sa sensibilité amputée d'1/3 de diaphragme sous éclairage tungstène.
C'est un film à grain très fin, avec un RMS de 9, c'est-à-dire la même valeur que feue la Kodachrome 40.
Comme il est plutôt doux, il supporte très bien d'être exposé avec un filtre ambré qui agit pratiquement comme un jaune/orangé en renforçant un peu les contrastes, notamment en faisant ressortir les nuages. Kodak recommande même de l'utiliser comme cela.
Son encoche est exactement à la même côte que celle d'une Kodachrome 40 ou d'une Agfa Moviechrome 40, donc il sera exposé à 40 Asa sans filtre et à 25 si le filtre est en place.
Cela en fait un film compatible avec toutes les caméras.
Du coup je l'utilise comme Test-Film dès que j'ai une nouvelle caméra.
C'est un film un peu ancien, en théorie il aurait été remplacé par le 7265... mais je suis étonné de le trouver par packs de dix régulièrement en dans un état réellement neuf... à se demander si Kodak n'a pas trouvé un stock oublié quelque part !
Wittner le vend sous l'appellation PXR, c'est le même film.

La bobine reçue hier est le Test-Film d'une Agfa Movexoom Sound 6, une caméra surprenante sur laquelle j'aurai l'occasion de revenir.

Le mariage des deux est excellent. sur une séquence on voit clairement la pluie tomber, alors qu'il s'agissait d'une pluie fine, preuve à la fois de la qualité de l'émulsion et de la bonne définition de l'objectif. Comme cela m'avait semblé à la prise de vue, cette Agfa est un peu optimiste en basse lumière. Ce n'est pas forcément un inconvénient lorsqu'on le sait, les séquence tournées le soir ou par mauvais temps sont plus sombres que celles tournées par beau temps. Après tout c'est logique...!

L'expérience est positive, ce film convient bien à une caméra qui sans être XL a quand même un temps d'obturation de 1/36e à 18/ims. Le diaphragme monte à f/45, inutile de dire qu'il faut éviter ce genre de prouesse, non que la mesure soit fausse, mais à cause d'une diffraction très prononcée !

Si l'on s'en tient aux qualités intrinsèques de ce Plus-X 7276, c'est un film quasiment universel pour tourner en extérieur, sauf par temps très couvert si la caméra n'est pas XL.

J'y reviendrai sans doute dans quelques semaines, car un autre a été exposé, cette fois-ci pour tester une ...Movexoom Sound 10 !

2) Kodak Tri-X 7278 - Canon 1014 AE

Toujours un gros stock de ce film qui est du reste le premier que j'ai régulièrement pratiqué lorsque j'ai débuté en Super-8.

Clairement le grain est plus marqué que le Plus-X et la gradation tonale est un peu différente. C'est un film plus contrasté mais affublé du même défaut, à mes yeux : le noir n'est jamais opaque.
Reste qu'il fourni un "beau noir & blanc" avec une gamme de gris étendue et détaillés.
Plus intéressant, ce film permet de jouer un peu avec l'obturateur variable de la Canon dont la durée d'exposition de 1/43e à 18/ims peut être portée à 1/86e et même 1/172e.

En extérieur je passe presque systématiquement à 1/86e. Il en ressort des images très nettes même dans les plans animés, impression renforcée par l'utilisation d'un diaphragme raisonnable qui permet autant d'utiliser l'objectif à ses meilleures valeurs que de maîtriser la profondeur de champ.
C'st sans doute avec cette caméra que je restesterai la Wittner Chrome 200 D, mais là n'est pas le sujet.

Le Tri-X 7278 est un film qui vieillit très bien s'il est conservé au frigo, il est quasiment universel par temps couvert, toutes les caméras ou presque savent l'exposer correctement. À noter que contrairement au 7276, celui-ci n'aime pas trop la présence du filtre ambré qui rehausse trop le contraste et rend les images peu réalistes.
En revanche, il n'est pas universel par beau temps, il faut soit disposer d'une caméra équipée d'un obturateur variable, soit utiliser des méchants filtres gris, ou polarisants afin de réduire la lumière.

3) Kodak Tri-X 7266 - Canon 814 XL

C'est sans doute l'un des tout meilleurs, sinon le meilleur, film stock actuel.
Le grain est un peu plus fin que celui de la 7278 mais surtout il est de forme différente et sur ce film les noirs sont réellement noirs.
J'ai tourné des séquences dans mon sous-sol après un incendie de tableau électrique. Autant vous dire la noirceur du propos !
Les résultats sont excellents. Les parties peu exposées sortent noires et ne sont pas noyées dans le grain rendant le visionnage réellement plaisant.

Pour les mêmes raisons de sensibilité que l'ancien Tri-X, celui-ci n'est pas à mettre dans n'importe quelle caméra surtout pour un tournage en plein soleil.
Dans le cas présent, la Canon 814 XL est actuellement dédiée à un film que je fais sur tous les travaux que je réalise dans mon sous-sol, l'association entre la 814 XL et cette pellicule est donc réussie.

L'intérêt est quand même que beaucoup de caméras sont capables d'exposer ce film correctement, en l'occurrence à 160 Asa, ça le surexpose un poil en extérieur mais c'est quasiment imperceptible à la projection.

Ce film tolère très bien une petite sous-exposition.

Une remarque cependant : ne pas mélanger dans un même film les deux Tri-X ! Non seulement ils ont un rendu très différent mais en plus ils n'ont pas exactement la même teinte de fond. L'ancien Tri-X 7278 glissait vers un très léger vert, le Tri-X 7266 est plus chaud.

En résumé :

Le 7276 si on en trouve est toujours d'actualité. Gradation douce mais très bonne définition mettant bien en évidence les qualités des optiques.

Le 7278 reste également intéressant, c'est carrément un autre film que le Tri-X actuel, plus typé et d'un usage très facile à condition d'avoir une caméra pouvant l'exposer convenablement.
En extérieur il permet de filmer des scènes très lisibles avec un avantage décisif pour les scènes d'action.
En intérieur il est un peu moins à l'aise, le grain assez visible dans les parties sombres rend le visionnage moins confortable.

Le 7266 est sans conteste une grande réussite. Pour tourner en intérieur avec une caméra XL c'est le candidat idéal, en extérieur les remarques que j'ai données pour le 7278 s'appliquent de la même manière.
C'est en intérieur que ce film se distingue le plus de son prédécesseur.


Ce sujet a été vu 494 fois a | >effacer thread

Powered by D-forum 1.11

Contact @mail    
Accueil Films Super8 Tout Bauer et Nizo Modes d'emploi Forum Petites Annonces Contact Articles News de Tout & Partout La Boutique Ciné-Super 8 Section Tests Location matériel Cinéma Technique Super8 Ciné-combines Reparer? Historique Galeries Liens Foires Salons Festivals Mentions légales Accessoires caméras Amorce AT Vision Bobines Bobines 16mm Caméras Bauer Caméras Nizo Colle et Scotchs Colleuses Courroies Projecteur Développement Labos Entretien des Films Films 16mm Films Super8 Films_Double Super8 Films_Double8 Filtres Lampes à miroir Lampes ba15 P28 P30 Lampes excitatrices Lampes halogènes Lampes spéciales Lampes supports Lampes visionneuse Livres Pièces Bauer-Nizo Pistage des films Projecteur Torches Eclairage Visionneuse