logo bandeau logo
Accessoires caméras
Amorce
Bobines
Bobines 16mm
Caméras Bauer
Caméras Nizo
Colle et Scotchs
Colleuses
Courroies Projecteur
Développement Labos
Entretien des Films
Films 16mm
Films Super8
Films_Double Super8
Films_Double8
Filtres
Lampes à miroir
Lampes ba15 P28 P30
Lampes excitatrices
Lampes halogènes
Lampes spéciales
Lampes supports
Lampes visionneuse
Livres
Pièces Bauer-Nizo
Pistage des films
Projecteur
Torches Eclairage
Visionneuse
  Les Pages Perso
 
Forum

Rechercher :   
Selectionnez   
votre forum :  
Stats
Aide Nouveau sujet   Répondre

Accueil Forum > Bla bla cinema > Zeiss Ikon - Voigtlander Moviflex M S8

Jean-Michel Zeiss Ikon - Voigtlander Moviflex M S8
14/12/2018 à 12:50
Dans la série des présentations de caméras, voici une machine peu courante, la Zeiss Ikon - Voigtlander Moviflex M S8

Zeiss Ikon ne s'est jamais beaucoup engagé dans le matériel de cinema, mais a souvent surpris par des modèles très spectaculaires proposant une ergonomie réellement singulière.
Du temps du Double-8, la Movinette ressemblait en fait à un appareil photo. Au niveau technique, cette disposition particulière imposait au film deux torsions pour passer devant la fenêtre d'exposition. Toutes les singularités de cette caméra entraînait inévitablement un coût de production élevé , et donc un prix de vente conséquent.

Dans les années 60, Zeiss a beaucoup perdu de sa superbe, a racheté Voigtlander en pleine déconfiture, et les deux réunis vont s'éffondrer ensemble en passant complètement à côté des marchés porteurs.

Dans les caméras Super8 la gamme n'est pas très étendue, la M S8 est en quelque sorte un modèle intermédiaire entre la basique E et la belle G, ces machines seront remplacées par des modèles un peu plus évolués quelques années plus tard.

Cette M S8 est de 1971, ce ne sont plus les premières générations de caméras, elles sont déjà un peu plus équipées.

Présentation

La Zeiss (pour faire court) est une machine un peu encombrante, avec un decorum très voyant : plastique noir brillant et inserts en métal poli.
Très typée année 70 cette caméra dispose d'une poignée fixe et d'un objectif dépassant assez peu. Elle est en revanche remarquablement équilibrée, on peut la poser sur sa poignée et elle tient sans chercher à tomber.
Assez peu de commandes et disposées de façon inhabituelle, comme toujours chez Zeiss !
Par exemple les commandes de zoom motorisé sont autour de la base de l'objectif et on peut les utiliser l'une ou l'autre pour faire varier la focale dans un sens comme dans l'autre.
Sur le côté gauche deux commandes, une pour choisir la cadence de prise de vue, l'autre le diaphragme. Sous la caméra, encore une disposition incongrue, une touche rouge de blocage du diaphragme et à la base de la poignée la correction de contre-jour. Le déclencheur est en bout de caméra avec un verrou qui permet d'empêcher les déclenchement intempestif et aussi à mi-course de laisser le diaphragme auto en fonction.
Le compteur est sur la tranche de la caméra sous le viseur. Il était difficile de le placer plus mal, sans doute Zeiss faisait un concours avec Leitz, celui de le Leicina Super étant également un modèle de non-sens....

Optique

Le Vario Sonnar ouvre à 1,9 et couvre la plage 9 à 36 mm. Il est dotée de bague crénelées métalliques qui facilitent la préhension et la commande de mise au point est un modèle de fluidité. La mise au point mini ne descend qu'à 1,30m ce qui n'est pas très proche, mais on remarque qu'entre cette distance et l'infini, le groupe avant se déplace vraiment beaucoup.
Le groupe avant justement comprend une lentille fortement convergente, un design fréquent chez Zeiss que l'on trouve sur les Biogon et Flektogon notamment.
Le plus étonnant c'est le pas du filtre qui est un Contarex. Sans doute très pratique pour un propriétaire de Contarex, mais pour être pleinement utilisable il aurait été préférable que le filtre ne tourne pas, mais hélas ce n'est pas le cas.

Viseur

Déjà l'oeilleton de visée est l'un des plus beaux et plus grands jamais monté sur une caméra. La pupille de visée est très grande et la plage de réglage dioptrique devrait satisfaire tout le monde.
La visée en elle-même demande un peu d'adaptation, il faut vraiment avoir l'œil en face, mais une fois qu'on y est bien la visée est superbe. La mise au point se fait avec des microprismes sur quasiment toute la surface. De fait il est vraiment très facile de faire le point.
Dans le viseur, une lumière rouge/orange s'allume à gauche durant la prise de vue, une orange à droite lorsque les conditions d'exposition ne sont pas suffisantes.

Exposition

Sans doute le point fort de cette caméra a priori sans prétention. Le diaphragme est un vrai Iris à 6 pales, il est commandé par un micro-moteur, lequel entraine également le cadran situé à gauche de la caméra. C'est rigolo de voir ce bouton qui tourne tout seul, sauf que lorsqu'on filme on ne le voit pas !!!!
C'est une légère pression sur le déclencheur qui met le système sous tension. À noter que les deux prises de déclencheurs souples sont sans actions sur la cellule, c'est une façon de filmer en manuel.
Il y a une touche située sous le sélecteur de cadence, encore un choix d'emplacement curieux, qui force la fermeture du diaphragme. En y regardant de près mais ce n'est pas facile, on à l'impression qu'il y a un second diaphragme situé en avant du principal pour les ouvertures plus fermées que ƒ11.
Cette touche sert au fondu au noir et aussi d'action rapide sur le diaphragme. On peut aussi tourner le bouton à la main.

Les points forts

La première chose qui frappe est une très belle qualité de construction. La caméra est très bien en main, plus silencieuse qu'une Canon, ce qui n'est pas dur, mais les micro moteurs du diaph et du zoom sont un peu bruyants quand même.
La caméra détecte la sensibilité par mesure de la taille de l'encoche avec un système astucieux. Lorsque l'on ferme la trappe du compartiment film, un levier vient engager un crochet qui vient buter lorsqu'il arrive à la fin de l'encoche. La plage est donnée pour 16 à 160 Asa, mais j'ai l'impression qu'une encoche plus grande serait bien mesurée, à savoir si la cellule suit c'est une autre histoire.
Le filtre s'escamote lors de l'insertion d'une cartouche daylight, on peut également l'escamoter avec la clé.
Il faut que je détermine pour savoir si l'escamotage du filtre s'accompagne d'une correction d'expo ou pas, c'est très difficile avec cette caméra qui nécessite qu'une cartouche soit en place et la trappe fermée pour activer la cellule....
Lors d'un film d'essai j'ai été étonné de pouvoir filmer dans des conditions de lumière assez basses, alors soit la cellule sous-expose, soit la visée prélève peu de lumière.
À voir après développement du film....
Les commandes de zoom motorisé situées autour de l'objectif sont une géniale trouvaille, toutes les caméras devraient être faites comme ça ! C'est super intuitif, et les commandes fonctionnent exactement dans le même sens que l'objectif lui-même.

La correction contre-jour se fait en dégageant une tirette à la base de la poignée et qui est repérée +1, à l'essai c'est un peu plus que +1.

Les points faibles

Seulement deux cadences de prise de vues, 18 et 24 im/s
Pas de ralenti.
Le vue par vue se fait uniquement au déclencheur souple, c'est pour cela qu'il y a deux prises de déclencheur souple.

Je n'ai trouvé aucune info sur l'ouverture de l'obturateur, mais compte tenu des temps d'expo, cela pourrait être un 180° comme chez Agfa. En tout cas, il est fixe.

J'aurais bien aimé un système plus simple pour débrayer l'automatisme, plutôt que de devoir appuyer sur un bouton introuvable sous la caméra, un simple interrupteur à 3 positions aurait été à la fois plus simple à implémenter et bien plus profitable à l'utilisateur !

Le compteur est très mal placé, mais au moins il est visible de l'extérieur !
Il n'y a pas de compteur de vues.
Il y a une grosse vis sur le nez de la caméra, toutes les Zeiss l'ont....et je n'ai pas trouvé à quoi elle sert ! Si quelqu'un a une idée, je prends !!

Conclusion...provisoire !

Zeiss a commis la caméra Super 8 la plus coûteuse mais ce n'est pas ce modèle là. Celle-ci était tout de même vendue fort cher, comme les appareils photos de la marque. Il est vrai que la qualité de construction est remarquable, mais il lui manque beaucoup de fonctionnalités et d'autres sont mal pensées.
Si l'on se satisfait de la faible amplitude du zoom et de 2 cadences de prises de vues, cette machine est suffisante. Ce point sera bien sûr complété lorsque j'aurai reçu le film tourné hier.
Elle aurait pu être moins encombrante si la poignée avait été pliante, mais elle est très bien équilibrée et plaisante à utiliser avec son viseur très clair, mais qui manque d'informations quand même.
J'attends les résultats, l'objectif est très prometteur, à la visée la profondeur de champ était très faible avec un fort impact de la mise au point sur le champ couvert, assez typique avec les objectifs Zeiss et que je connais comme un vrai piège sur un appareil photo télémétrique !
Le vrai diaphragme également est un gage de belles images. Il n'y a plus qu'à trouver un pare-soleil de Contarex pour les beaux jours.
Le point fort à la prise de vue c'est l'objectif, ses commandes manuelles très douces et fluides et ses commandes électriques tout simplement géniales.

---------

Les images du web ici : http://super8wiki.com/index.php/Zeiss_Ikon_Moviflex_MS_8_Electronic
jacky RE: Zeiss Ikon - Voigtlander Moviflex M S8
14/12/2018 à 18:52
Bonsoir Jean Michel la grosse vis qui se trouve sur le devant de la caméra est faite pour fixer
des accessoires( torche etc) je possède une Zeiss ikon Moviflex GS8
Jean-Michel RE: Zeiss Ikon - Voigtlander Moviflex M S8
17/12/2018 à 10:08
Merci Jacky !

Effectivement on ne voit pas bien à quoi elle pourrait servir d'autre, d'autant qu'en la dévissant on arrive en butée...

La G est sensiblement plus complète, notamment en terme de cadences de prise de vue et question objectif à ce que j'ai pu lire il est excellent !

Ce sujet a été vu 575 fois a | >effacer thread

Powered by D-forum 1.11

Contact @mail    
Accueil Films Super8 Tout Bauer et Nizo Modes d'emploi Forum Petites Annonces Contact Articles News de Tout & Partout La Boutique Ciné-Super 8 Section Tests Location matériel Cinéma Technique Super8 Ciné-combines Reparer? Historique Galeries Liens Foires Salons Festivals Mentions légales Accessoires caméras Amorce Bobines Bobines 16mm Caméras Bauer Caméras Nizo Colle et Scotchs Colleuses Courroies Projecteur Développement Labos Entretien des Films Films 16mm Films Super8 Films_Double Super8 Films_Double8 Filtres Lampes à miroir Lampes ba15 P28 P30 Lampes excitatrices Lampes halogènes Lampes spéciales Lampes supports Lampes visionneuse Livres Pièces Bauer-Nizo Pistage des films Projecteur Torches Eclairage Visionneuse