logo logo
Accessoires caméras
Amorce
AT Vision
Bobines
Bobines 16mm
Caméras Bauer
Caméras Nizo
Colle et Scotchs
Colleuses
Courroies Projecteur
Développement Labos
Entretien des Films
Films 16mm
Films Super8
Films_Double Super8
Films_Double8
Filtres
Lampes à miroir
Lampes ba15 P28 P30
Lampes excitatrices
Lampes halogènes
Lampes spéciales
Lampes supports
Lampes visionneuse
Livres
Pièces Bauer-Nizo
Pistage des films
Projecteur
Torches Eclairage
Visionneuse
  Les Pages Perso
 
Forum

Rechercher :   
Selectionnez   
votre forum :  
Stats
Aide Nouveau sujet   Répondre

Accueil Forum > Bla bla cinéma >

René Halogène 15 & 12 v
07/10/2007 à 17:50
je suis nul en electricité : courant continu ou alternatif
Jean RE: Halogène 15 & 12 v
07/10/2007 à 21:03
Bonsoir, René.
Les lampes halogènes au même titre que les lampes classiques à incandescence sont utilisable indifféremment en continu (par exemple dans les phares de bagnoles) ou en alternatif (par exemple dans des spots de vitrines, des luminaires, des projecteurs).
A la différence des lampes classiques dont le filament de tungstène se sublime (passe directement de l'état solide à l'état gazeux) en se redéposant sur la surface interne de l'ampoule, le filament de tungstène de la lampe "quartz halogène" (autrefois appelée "iodine") baignant dans l'iode se redépose sur l'endroit le plus chaud de la lampe : autrement dit revient sur lui-même... d'où une durée de vie bien plus importante que la lampe classique pour les mêmes conditions d'emploi.
Il existe des lampes halogènes type 230V (projecteurs d'éclairage 500W ou 1000W pour les prises de vues en intérieur, par exemple), et des lampes halogènes "très basse tension" dites TBT de 12 ou 15Volts de 50W, 100W,150W (projecteurs de cinéma, par exemple). Si les premières sont avantageusement alimentables directement par le secteur 230V, les lampes TBT exigent, en alternatif, l'emploi d'un transformateur abaisseur de tension et de puissance adaptée à la lampe (transfo 230/12V ou 230/15V).
Un projecteur de cinéma ayant déjà un transfo d'limentation de son moteur, il suffit d'adjoindre à ce transformateur au bobinage "primaire" d'entrée du 230V de la prise de courant, et au premier bobinage "1er secondaire" d'alimentation du moteur, un second bobinage "2ème secondaire" d'alimentation de la lampe halogène... et le tour est joué.
Attention, René ! ne confondez pas les nouvelles lampes à économie d'énergie avec les lampes halogènes : çà n'a rien à voir.
J'espère vous avoir rendu un petit service sans avoir été trop confus.
Bien cordialement,
Jean
gde RE: Halogène 15 & 12 v
22/12/2015 à 12:38
Bonjour, cette discussion m'intéresse, j'ai récupéré un projecteur bolex S321 qui a manifestement été modifié pour accueillir une lampe halogène 24V 250W. Je ne sais pas comment l'alimenter, il y a deux fils et un domino en sortie, mais faut-il un transfo externe ou puis je me brancher qque part à l'intérieur du projecteur ?
De plus, 250W halogène basse tension, n'est-ce pas trop ? Combien faut-il de lumens en projection cinéma ? Cela ferait combien de watts ?
Cordialement
Jean RE: Halogène 15 & 12 v
27/12/2015 à 22:23
Bonsoir gde, bonsoir André

Vous avez à votre disposition une belle bête, gde ; votre inquiétude du remplacement du tube incandescent 115V 750W ou 1000W par une lampe halogène de 24V 250est justifiée et vous faites preuve d’une sage prudence.

Laissez moi avant tout vous informer que l’un ou l’autre tube incandescents d’origine de 38mm de diamètre, 146mm de long et culot type P28s, soient : DDB 120V/750W et DFT120V/1000W peuvent encore être trouvés sur Internet... à toutes fins utiles....

En ce qui concerne le remplacement de ces tubes par une lampe halogène 24V il n’est pas possible d’alimenter cette dernière par la tripaille de votre projecteur dans lequel cette tension n’est pas disponible ; voilà pourquoi la personne qui a réalisé l’adaptation à cette source d’éclairage offre un domino au bout de 2 fils pour brancher la lampe sur une alimentation extérieure... qu’il vous reste à concevoir....

Parlons préalablement très simplement "électricité" pour éclairer votre lanterne :

D’une part, toutes les lampes incandescentes classiques (comme les tubes d’origine du projecteur) sont caractérisées par un rendement remarquablement faible déterminant qu’environ 5% de la puissance consommée est convertie en lumière et 95% en chaleur qu’il faut évacuer de la boîte à lumière du projecteur à partir du tube dont la surface d’évacuation de rayonnement calorifique de l’ampoule est importante. Notons en passant, pour ces deux tubes, que leurs courants consommés sous 120Volts sont respectivement environ de 6 Ampères pour le 750W et de 8 ampères pour le 1000W.
D’autre part, les lampes halogènes sont , outre par une constance d’éclairement et une durée de vie supérieures, caractérisées par un rendement un chouïa moins mauvais que les précédentes déterminant environ 7% de lumière et donc 93% de chaleur à évacuer, elle aussi, quoique 2 ou 4 fois moindre en raison de leur puissance moindre, mais à partir d’une surface de rayonnement calorifique beaucoup plus petite et par conséquent ponctuellement plus brûlante. Notons aussi en passant que le courant consommé par 250W sous 24V halogène est de l’ordre de 10 Ampères (du même ordre de grandeur que précédemment).
Nous pouvons ainsi constater qu’il n’y a pas grand miracle à passer le projecteur à 24V halogène si ce n’est sans doute pour apporter remède aux difficultés d’approvisionnement des tubes et améliorer notablement la durée de vie et la constance de l’éclairement. Il n’y a aucun inconvénient thermique, bien au contraire, à passer la puissance de lampe à 250W, mais vous serez seul juge de la suffisance de l’éclairement selon les conditions de vos projections....

Passons maintenant à la pratique :

Pour alimenter votre lampe halogène il vous faut utiliser un transformateur (rejetez toute éventuelle proposition d’"autotransformateur" pour rester bien isolé des chatouillis du secteur EDF) abaisseur d’une tension primaire de 230 V en une tension secondaire de 24V. Ce transformateur –compte-tenu de son rendement de l’ordre de 80% - devra donc fournir une puissance d’au moins 300VA.
Permettez moi (en tout désintéressement bien sûr) de vous suggérer celui là :
http://www.conradpro.fr/ce/fr/product/514369/Transformateur-de-scurit-puissance-315-VA-primaire-230-VAC-secondaire-24-VAC-elma-TT-IZ-1226?ref=list

Je vous conseille de monter ce transfo en un petit coffret ajouré pour assurer son refroidissement, ce sans oublier les connections à la terre du coffret et du transfo.
Les 24V du secondaire du transfo devront être reliés au domino de votre projecteur par 2 fils de section de 2,5mm² (pour respecter la densité de courant admissible habituelle de 5Ampères par mm²)

Pour remédier au risque de disjonctions causées par la mise en court-circuit éventuel des lampes lors de leurs claquages je vous suggère de protéger le circuit d’entrée de ce coffret par un fusible de 6,3A ou 10A ; fusibles de type retardé pour protéger le départ du courant de magnétisation du transfo associé au courant d’appel de la lampe halogène, courant kolossal pouvant atteindre 13 fois son courant nominal pendant 2 ou 3 millisecondes.

Je profite enfin de ce topo pour vous conseiller de rejeter toute proposition éventuelle de remplacement de votre dispositif 24 V en 12V, car n’oubliez pas qu’à puissance égale le courant sous 12V ne serait plus de 10 A, mais de 20 A et que des contacts pourraient se détériorer.

Bon cinéma, gde.
Cinécordialement,
Jean.

gde RE: Halogène 15 & 12 v
30/12/2015 à 23:03
Bonsoir Jean et merci pour toutes ces informations très précises.
Je parviens maintenant à projeter les films 16 mm avec un heurtier tri films que j'ai remis en état, et qui a sa lampe d'origine. Je vais donc plutôt utiliser le Bolex S321 comme une 'machine' à digitaliser les films, ce qui va me conduire à utiliser une lampe beaucoup moins puissante que celle d'origine. Je vais donc pouvoir faire des économies sur son bloc d'alimentation.
Mon objectif est de numériser les films dont je dispose dans une résolution full HD, pour ne pas avoir à garder cet encombrant et lourd matériel. Je vais utiliser un camescope. Il faut juste que je trouve un moyen de projeter à 25 images par seconde en utilisant le Bolex.
gde RE: Halogène 15 & 12 v
30/12/2015 à 23:04
Bonsoir Jean et merci pour toutes ces informations très précises.
Je parviens maintenant à projeter les films 16 mm avec un heurtier tri films que j'ai remis en état, et qui a sa lampe d'origine. Je vais donc plutôt utiliser le Bolex S321 comme une 'machine' à digitaliser les films, ce qui va me conduire à utiliser une lampe beaucoup moins puissante que celle d'origine. Je vais donc pouvoir faire des économies sur son bloc d'alimentation.
Mon objectif est de numériser les films dont je dispose dans une résolution full HD, pour ne pas avoir à garder cet encombrant et lourd matériel. Je vais utiliser un camescope. Il faut juste que je trouve un moyen de projeter à 25 images par seconde en utilisant le Bolex.

Ce sujet a été vu 4204 fois a | >effacer thread

Powered by D-forum 1.11

Contact @mail    
Accueil Films Super8 Tout Bauer et Nizo Modes d'emploi Forum Petites Annonces Contact Articles News de Tout & Partout La Boutique Ciné-Super 8 Section Tests Location matériel Cinéma Technique Super8 Ciné-combines Reparer? Historique Galeries Liens Foires Salons Festivals Mentions légales Accessoires caméras Amorce AT Vision Bobines Bobines 16mm Caméras Bauer Caméras Nizo Colle et Scotchs Colleuses Courroies Projecteur Développement Labos Entretien des Films Films 16mm Films Super8 Films_Double Super8 Films_Double8 Filtres Lampes à miroir Lampes ba15 P28 P30 Lampes excitatrices Lampes halogènes Lampes spéciales Lampes supports Lampes visionneuse Livres Pièces Bauer-Nizo Pistage des films Projecteur Torches Eclairage Visionneuse